Weekend Precious Plastic
6 mai 2014
Le prix jeunes engagé.e.s
21 mars 2020

LES RENCONTRES ECOTECH

C'est quoi les rencontre écotech?

Cette rencontre se déroulant le 25 novembre 2019 à l'initiative du PEXE et l’association des Instituts Carnot est le rendez-vous des acteurs de la R&D et de l’innovation dans le secteur des plastiques et des emballages.

Il existe une volonté forte des professionnels de l’ensemble de la chaine de valeur des plastiques d’emballages (conception, production, usage, recyclage, valorisation) d’innover pour répondre aux attentes croissantes en matière de réduction de l’impact environnemental.
Un certain nombre d’objectifs ont fait l’objet d’un consensus des parties prenantes, aux rangs desquels les 60% d’emballages réutilisables, recyclables ou compostables en 2022, et 100% en 2025 ou l’utilisation au minimum 30% de plastiques recyclés dans les emballages.
Il va être nécessaire de relever de nombreux défis techniques, scientifiques, territoriaux, sociétaux pour atteindre ces objectifs.

Quels sont les challenges technologiques, les défis pratiques ?

Quelles solutions technologiques propose la recherche ?

Cette journée s’adresse à l’ensemble des acteurs de l’innovation et à tous les acteurs impliqués dans la résolution de défis économiques et industriels liés à la gestion, au traitement des plastiques et des emballages.


NOTRE RETOUR SUR CETTE JOURNÉE

Le déroulé de la journée

En ce lundi 25 novembre nous nous sommes rendus au bâtiment de la BPI France à Paris afin de participer à cette rencontre voyant ici le moyen d'en apprendre plus sur les enjeux rencontré par les professionnels des emballage. Cette journée constituait en une série de conférences réalisés par le meilleur de la R&D française entrecoupé de rencontre entre des rendez-vous B2B

Les enjeux R&D en matière d’emballage

La majorité des intervenant faisait l'état d’un « plastique bashing » croissant issue de la société civile. Ce dernier viendrait du fait que les industriels n’arrivent pas à prouver la pertinence de leurs travaux dans un contexte de prise de consciences de l’impact environnemental des matières plastiques.

Les présentations, très techniques, montre que de gros efforts sont déployés pour arriver à trouver des solutions mais que nous sommes encore loin de pouvoir mettre sur le marché des produits qui associent contraintes réglementaires, sanitaires, économie circulaire et faible empreinte environnementale. A ce jour, aucun plastique n’existe sur le marché capable de se biodégrader entièrement dans l’environnement. Seul l’entreprise Lactis, qui développe un produit issu du lactose (lait) a réussi ce défi mais elle n’est pas en capacité de pouvoir mettre sur le marché son produit avant au moins 2 ans.
L’autre piste prometteuse est celle de l’institut Carnot POLYNAT qui tente de produire un emballage en papier hydrofuge c'est à dire résistant à l'eau. Ce produit permettrait de pouvoir conserver les aliments à l’abris de l’humidité et des contamination extérieurs, une des grandes caractéristique des plastiques. De plus ce produit serait 100% recyclable, et 100% biosourcé. Mais là encore, plus de 5 ans de recherche sont encore nécessaire avant d’imaginer une industrialisation de ce matériau.
 
 

Des solutions innovantes déjà en cours

La seconde partie du forum était consacré aux industrielles faisant la promotion de leurs technologies, notamment IDELAM, qui offre la possibilité de séparer les couches d’emballages composites. En effet, l’un des principaux freins au recyclage d’emballage plastique est qu’ils sont composés de plusieurs couches de plastiques différents. Or le recyclage classique (mécanique) est impossible si différents plastiques sont mélangés (températures de fonte et propriétés propres à chaque résine). La technique exposée ici, consiste à « sublimer » la colle entre les couches, c’est-à-dire, chauffer la colle pour qu’elle se transforme en gaz, et ainsi pouvoir séparer les couches pour les recycler. En revanche, le rendement de cette technologie n’a pas été communiquer, on ne sait donc pas si elle peut être rentable économiquement dans le cycle de recyclage actuel.

La seconde innovation qui s’est démarquée est celle de Cycl-Add, un additif, qui permettrait de pouvoir recycler tous les plastiques sans qu’il y ait besoin de faire de tri. Quelque peu septique sur cette technologie « miracle », nous l’avons questionné, mais pas soucis de « protection de propriété intellectuelle » nous n’avons eut aucune information technique mis à part que ça marche et que c’est LA SOLUTION du futur… A voir dans le futur les aspects négatifs de ce produit miracle.

Notre bilan

Nous sommes ressortis de cette journée avec une connaissance accrue sur les enjeux techniques et économiques des emballages plastiques et leur recyclage. Nous avons pu également constater que ce monde peu connu s'avère parfois récitent face à l'émergence d'initiatives citoyennes démocratisant le recyclage local notamment en raison des enjeux sanitaires que le recyclage du plastique recouvre. Cependant nous avons pu faire la rencontre de nombreux spécialistes enclin à partager leurs connaissances avec UTOPIA, citons notamment Recycl’Elit, une entreprise de recyclage chimique (re-transformer le plastique en pétrole), ou encore le conseil national de l’emballage, qui rassemble toutes les parties prenantes autour de la table pour trouver des solutions.
 

Un petit mot sur les participants

 
 




Call Now Button